Portrait d'Abel - maître compagnon

Après une jeunesse passée entre Portugal et Normandie, Abel s’installe définitivement en France à l’âge de 17 ans. Il suit les traces de son père, maçon, et s’oriente naturellement vers la construction. « J’ai commencé en 1985 marteau piqueur en main », se souvient-il. Puis il rejoint VERDOÏA en 2009 après avoir gravi les échelons un à un : chef d’équipe, assistant chef de chantier, chef de chantier…
Depuis, il est devenu maître compagnon, un titre qui distingue le savoir-faire d’un véritable chef d’orchestre de chantier.
Abel est également maître bâtisseur.

Portrait de Julien - Chef d'équipe

Grâce à sa formation, Julien Gautier a pu découvrir des cultures d’entreprises différentes puisque qu’après avoir obtenu son bac S, il a passé le BTS Bâtiment à l’école Bouygues à La Défense (92) pour la partie théorique, puis il a réalisé la partie pratique en alternance sur le chantier CBC de la tour Anjou.

« C’est devenu une passion et l’est resté au point que, dans une soirée entre amis, il m’arrive d’ennuyer tout le monde, car je ne parle que de ça ! »

Aujourd’hui, à 26 ans, il est chef d’équipe avec une grande autonomie, mais son objectif est de devenir chef de chantier et d’atteindre un jour l’excellence d’un maître compagnon.

Julien est également secouriste. Sur un chantier, il a déjà été témoin d’un accident grave. « A part appeler les pompiers et attendre qu’ils arrivent, j’étais totalement impuissant. Or mon équipe est comme une famille, on doit se protéger mutuellement.»

Entretien avec Antonio Pereira - Chef de chantier Zone Est

« Le béton architectonique demande beaucoup de travail, et il faut faire bien du premier coup pour ne pas avoir à casser et à recommencer. Un chantier aussi exigeant que celui-ci nous aide à progresser : nous avons par exemple changé la formule du béton après plusieurs essais. Avec quatre chefs d’équipe et 32 compagnons sur la zone Est, nous tenons la cadence grâce à l’engagement de chacun. On y passe beaucoup de temps, car le travail doit être méticuleux, mais il y a une véritable fierté à mener ce chantier. »

Partagez ce contenu

Votre message a été envoyé. Nous vous remercions d'avoir partagé un contenu du site de Campenon Bernard Construction.

* Champs obligatoires